Tuesday 10 May 2016
LIFESTYLE

Un peu de géographie : les principaux producteurs mondiaux et le marché du café

Nous aimons le café pour ses parfums aromatiques, pour les moments conviviaux et pour l’énergie qu’il offre au début de la journée, mais probablement nous aimerions mieux le connaitre. Aujourd’hui un voyage autour du monde nous fera découvrir les principaux producteurs mondiaux et le marché du café.

 

I più grandi produttori di caffè

Les plus grands producteurs de café

Arabica et Robusta (ou Canephora) sont les variétés les plus connues de la plante Coffea : moins d’acidité et un goût délicat caractérisent la première, le “corps” et une plus grande quantité de caféine caractérisent la seconde. Tandis que le café Arabica représente 70% de la production et intéresse surtout l’Amérique du Sud, la variante Robusta couvre les 30% restants et est cultivée en Afrique, Indonésie, Inde et Vietnam.

Cette plante tropicale a besoin de températures comprises entre 17° et 23° et des pluies régulières, des conditions qui sont remplies par les Pays situés près de l’Équateur. C’est ainsi que nous trouvons dans notre tasse les parfums des cerises de l’Éthiopie, productrice et exportatrice d’importance mondiale située entre le tropique du cancer et l’équateur, et l’unique Pays où la Coffea est sauvage. C’est dans la forêt d’Harenna, à 1800 mètres d’altitude, que pousse la variante Arabica, dont les drupes sont faites séchées au soleil sur des filets spéciaux. Des baies grandes ou petites engendrent différents types de café, connus comme Sidamo, Limu et Jima, noms des lieux de culture.

Un autre Pays équatorial est le Kenya, où la quantité produite n’est pas considérable, mais la qualité est très appréciée pour les notes acidulées et le parfum fruité. Les cultures comprennent tant l’Arabica naturelle que le café lavé. Si, au contraire, nous voulons boire une tasse de Robusta, cultivée aux environs de 600 mètres, nous devons nous déplacer en Côte d’Ivoire, où l’on produit également l’Arobusta, un croisement entre Robusta et Arabica. D’autres Pays qui cultivent la Coffea Robusta se trouvent dans la zone ouest de l’Afrique.

Les monts Huehuetenango, au Guatemala, produisent un excellent café Arabica lavé et l’espèce Robusta, grâce au climat subtropical ; mais c’est du Brésil que provient environ 40% du café exporté sur le marché. Le type le plus précieux est le Bourbon Santos, cueilli à 1300 mètres d’altitude, mais les fazendas produisent également d’autres mélanges qui se différencient par le système de lavage et de maturité de la drupe. Une excellente qualité se trouve également en Colombie, un Pays qui couvre 6% de la production mondiale. La plante, apportée par les Jésuites au XVIIIe siècle, pousse à Medellín, Manizales, Armenia et à Pereira, des localités comprises entre 1.420 et 2.150 mètres.

Un saut en Vietnam nous amène chez le plus grand producteur après le Brésil : en  2014 il a exporté 28 millions de sacs de café et, avec l’Inde et l’Indonésie, il permet de savourer les Robusta d’excellente qualité. D’autres cultures se trouvent également en Thaïlande, Laos et Cambodge, tandis que dans l’indienne Sakleshpur on trouve surtout la variante Arabica. Tant les Arabica que les Robusta sont exportés de l’Inde, ainsi qu’un café particulier exposé au climat de mousson caractérisé par un délicat gout épicé. Bali, Timoe et Java exportent toute l’année leurs produits, tandis que Sumatra, avec la variété Mandheling, donne la vie à une qualité très précieuse.